AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  












Roman Muszynski - Silak - Oméga, maître CaEs



 
Toutes les Organisations recrutent ! Pourquoi ne pas les rejoindre dans leur combat contre le Corruption ?
Envie de faire cavalier Seul ? Besoin de rébellion ? Pourquoi ne pas être neutre ?
Envie de voyager mais en panne d'idée? Partez pour l'aventure en Egypte, au Népal, ou encore en Argentine avec les Missions.

Partagez|
Roman Muszynski - Silak - Oméga, maître CaEs
Messages : 85
Date d'inscription : 01/02/2015
avatar
Ω - Maître chien/CaEs

Dossier personnel
Age : 23 ans
Don: Elémentaliste - Electricité/ feu
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Roman Muszynski - Silak - Oméga, maître CaEs Dim 1 Fév - 19:37

Etat Civil

Nom: Roman Muszynski
Surnom: Romy
Age: 23 ans
Nationalité: Polonaise
Langue(s) parlée(s): anglais, polonais, russe, et quelques mots de français
Statut: Bénie
Don: Elémentaliste - Electricité, avec quelques capacités de feu
Organisation: Silak
Rang: Oméga - maître chien et CaEs

Signes Distinctifs
« Roman ? ... Ah ! Vous voulez dire Romy ! La petite rouquine à qui on donnerait le bon Dieu sans confession ?! Ouai, Ouai, elle est un peu tout l'inverse de l'image que les Silaks véhiculent habituellement. Djà, elle est pas très costaud la donzelle, on peut pas dire qu'elle en impose avec son physique de bodybuilder, puis elle a cette bouille ... Vous voyez ce genre de frimousse qui ferait qu'elle pourrait sortir les pires horreurs qu'on ait jamais entendues, bah, ça aurait l'air de l'histoire de deux chatons trop mignons qui se chamaillent dans un décor pastel... »
Témoignage d'un vieux loubard un peu alcoolisé de l'unité d'intervention Silak.


« Muszynski, oui elle là, vous ne pourrez pas la manquer, une fille auburn avec des longs cheveux souvent attachés, taille moyenne, plutôt svelte souvent habillée pratique, mais près du corps et avec des accessoires très colorés. »
Réponse d'un vétérinaire du chenil.


« Oui, oui, j'ai partagé un temps un dortoir avec Roman. Ce qui était le plus impressionnant chez elle s'était les morsures qu'elle ramenait de son apprentissage. J'avais toujours l'impression que s'il n'y avait pas eu de sang immaculé, elle y serait passée d'une hémorragie sévère.
Enfin, je la vois régulièrement et maintenant ces blessures si impressionnantes sont devenues plutôt discrète. C'est des dons du sang qui ont permis ça. »
Témoignage d'une recrue de l'approvisionnement.


Etat mental
« Ma petite Romy, c'est pas vraiment une crème elle a son petit caractère, elle est plus têtue que les bestioles qu'elle dresse. Enfin, ce n'est pas une peste non plus, à chaque fois que je lui demande quelque chose, elle chouine, elle râle, mais elle finit par le faire.
C'est dur de la garder en place, elle bouge tout le temps, toujours à faire quelque choses. C'est comme si elle était branchée sur une batterie longue durée. Mais au moins ça rend son optimisme et son énergie complètement communicatif.
S'il est difficile de savoir ce que Romy peut bien avoir en tête, il est en revanche une chose qui est certaine, quand elle est inactive plusieurs jours d'affiler, c'est que quelque chose ne va pas.

Elle fait tout ça surtout pour ne pas trop penser, elle n'a jamais compris pourquoi ses parents, enfin plutôt sa mère, nous l'on confier. Même maintenant qu'elle est dans la même organisation qu'eux, ça reste quelque chose de très compliquer. Il faut dire que notre fille a quand même fait n'importe quoi, elle ne venait voir Romy que deux fois par an et encore elle restait quelques heures, une journée tout au plus. La petite n'a jamais vu son père avant d'être mise dans cette foutu confidence.
Elle ne nous l'a jamais dit, Romy ne le dira jamais, mais on l'a élevée, on voit ces choses... que ça la touche plus qu'elle ne veut bien le dire... »
Extrait d'une discussion avec Daria Muszynski, grand-mère maternelle de Roman.

Etude sur le passé
Le vieux village en ruine était désert, fait plutôt rare. Le silence qui y régnait rendait ce moment peut être plus tragique qu'il ne l'était réellement.

« T'aurais due faire attention ! Quoi, que je vois pas en quoi ça me concerne, c'est ton problème. »

Il n'en fallu pas plus pour provoquer un coup de sang à la jeune femme à qui l'inconscient s'adressait. Elle l'attrapa par le col et le souleva comme si il ne pesait rien.

« Jusqu'à nouvel ordre, ça se fait à deux, il a bien fallu que tu participes... Je suis certaine que ça t'amuse, tu savais que j'étais dans les petits papiers des Alphas pour passer Gamma, mais maintenant, si je suis plus hors course, ça va prendre un certain temps avant qu'on repense à moi pour ce grade. »

Le « problème » dont ils parlaient s'était fait discret pendant les quelques mois qui avaient précédé cet entretien ;« Jusqu'à nouvel ordre, ça se fait à deux, il a bien fallu que tu participes... Bien entendu, ils parlaient d'un bébé. L'accident était arrivé, car Magdalen Muszynski, epsilon très occupé de son état responsable des unités d'intervention avait oublié que son implant contraceptif n'était pas efficace à vie. Ceci plus une soirée un peu trop arrosée, avait conduit à la conception de Roman.
Le « problème » dont ils parlaient s'était fait discret pendant les quelques mois qui avaient précédé cet entretien ; Mais il était désormais trop tard...

__________________________________


Roman n'était voulu par personne, ni son père, ni sa mère. Mais lorsque les parents de Magdalen apprirent que leur fille voulaient abandonner leur, probablement unique, petite-fille, ils s'y opposèrent, et demandèrent de pouvoir l'élever. Il n'était plus tout jeune, mais encore bien portant et un bébé dans la maison ne leur faisait pas peur.
C'est dans ce contexte un peu tendu que la fillette commença son existence.

Mais lorsque les parents de Magdalen apprirent que leur fille voulaient abandonner leur, probablement unique, petite-fille, ils s'y opposèrent, et demandèrent de pouvoir l'élever. Elle affirma très vite un certain caractère et une énergie inépuisable, au grand regret de ses tuteurs qui eux vieillissaient de plus en plus.
La vie était paisible dans la petite maison de la banlieue de Varsovie. Le temps se partageait entre les corvées, les obligations et les excentricités de la fillette, qui se concentrait surtout à essayer d'apprendre des tours au vieux caniche du couple. Ce dernier n'était généralement pas très compréhensif et finissait par grogner, se cacher, ou glapir très bruyamment pour manifester son immense détresse face à cette petite chose qui l'enquiquinait pendant sa sieste.

Les années s'écoulaient lentement, rythmée par les apparitions de Magdalen. Quelques heures où elle faisait semblent d'être la maman de Roman alors que toutes les deux savaient qu'elle ne serait jamais plus que des inconnues.

Tout aurait pu être parfaitement normal jusqu'à la fin de la vie de Roman, si la piqûre n'avait pas joué les trouble-fête. Cela se produisit le printemps de la dix-huitième année de Roman. La jeune femme aidait bon-gré mal –gré sa grand-mère à entretenir son jardin après l'hiver qu'il avait passé. Il ne fallut qu'une fraction de seconde, seulement le temps que l'adolescente se retourne parce qu'on l'avait appelé pour qu'elle ressente cette vive douleur dans la jambe.
Daria ne fit pas l'association de suite, pourtant, elle voyait bien que cette piqûre n'était ni celle d'une guêpe, ni celle d'une abeille. En revanche, elle s'inquiéta bien plus quand sa petite-fille développa une forte fièvre. Cette situation avait un sale relent de déjà vu pour la vieille femme. Bientôt des surtensions firent exploser quelques ampoules ou se mettre en marche des appareils éteints quand Roman était dans la pièce.

__________________________________


Ce matin-là, au réveille, Romy n’avait pas l’impression de vivre dans un four, ou d’évoluer dans un épais brouillard. Cela aurait pu être une bonne journée, si Magdalen n’avait pas été confortablement installée dans la cuisine.

« On est ni à mon anniversaire, ni à Noël, qu'est-ce que tu veux ?

Je vais mettre ta charmante humeur sur la semaine que tu as passée. On m'a dit qu'elle avait été électrique. »

La jeune fille soupira, avant d'aller se faire un thé.

« J'ai été malade, et l'installation électrique de la maison à décider de n'en faire qu'à sa tête... Rien qui ne nécessitait ta présence. Comme tu peux le voir, je n'agonise pas. »

La quadragénaire ne releva pas, après tout, elle avait bien cherché tous les pics qu'elle se prenait ce matin. Elle se contenta de faire une moue énigmatique. Et de se réinstaller sur sa chaise.

« Dit moi, Roman, j'ai parlé un peu avec maman avant que tu ne te réveille et elle m'a dit que tu fréquentais une sorte de loubard un peu débile... Je ne suis absolument pas d'accord avec ça, c'est un crétin, tu mérites tellement mieux ! Puis je suis ta mère, pourquoi je ne pourrais pas avoir mon mot à dire sur tes fréquentations ?! »

Le stratagème était un peu grossier, mais vu la semaine qu'avait passée la nouvelle bénie, il y avait de grandes chances pour qu'il prenne, la colère étant souvent un bon élément déclencheur du don des petits nouveaux.Le stratagème était un peu grossier, mais vu la semaine qu'avait passée la nouvelle bénie, il y avait de grandes chances pour qu'il prenne, la colère étant souvent un bon élément déclencheur du don des petits nouveaux. Le bruit fit sursauter roman faisant cesser sa montée de colère.

« C'est pour ça que je suis ici Roman, ce n'est pas l'installation électrique qui a des problèmes. C'est toi qui produis ça... Moi aussi, quand j'avais à peu près ton âge, je me suis fait piquer, et j'ai été malade, puis il s'est passé des choses étranges. La différence étant que je ne faisais pas de l'électricité, je soulevais des choses bien trop lourdes pour mon gabarit. »

Devant l'expression peu convaincue de sa fille Magdalen se leva, lui demandant de prendre sa tasse et souleva la table en bois massif comme s'il avait s'agit d'un bloc de polystyrène. N'attendant pas de voir le mine déconfite de la jeunette, sa mère reprit son discours.

« Il en existe beaucoup comme toi et moi, mais nous sommes regrouper dans trois grandes organisations, pour contrer ce que l'on appelle la Corruption... »

Les deux femmes passèrent des heures ensembles dans cette cuisine. Roman écoutait tout ce qu'on lui disait, elle se sentait comme dans un rêve, mais un rêve éveillé. Il lui fallut plusieurs jours pour digérer cette foule d'information, surtout que des représentants de Saveus et de la Ruche étaient venus lui faire leur petit discourt.

Finalement, la jeune fille s'était décidée pour les Silaks, ne partageant ni les idéaux de la ruche et Saveus ne lui ayant pas fait une très bonne impression, ne restait que le l'organisation de sa mère.

Les débuts dans ce mode de vie très communautaire furent un peu durs, souvent gênants, parfois particulièrement insoutenables, mais passé la période d'adaptation, Romane avait trouvé sa place dans ce nouvel univers.

Les débuts dans ce mode de vie très communautaire furent un peu durs, souvent gênants, parfois particulièrement insoutenables, mais passé la période d'adaptation, Romane avait trouvé sa place dans ce nouvel univers. La jeune femme était tombée sous le charme des CaEs, ses « sales bêtes » comme les appelaient la plupart des occupants de la base. Elle ne s'était jamais découragée, malgré les morsures et les griffures, pour finalement devenir un élément clé du chenil et un agent performant en mission.

Kit de survie en milieu hostile
Kitty, doberman femelle de trois ans, seulement la queue coupée, dressée comme chien de garde. Dans la base et hors des missions officielles, Roman lui met un collier turquoise à strasses rose et blanc. Mais pour faire plus sérieux lors de l'intervention Kitty porte un collier de cuir simple.

Attila, CaE mâle de quatre ans, dressé pour l'attaque et la recherche de la corruption. Il est de couleur indéterminée, entre gris et beige.

Une paire de couteaux qui peuvent servir aussi bien au corps-à-corps que comme couteau de lancés (même si la précision de Roman au lancé est assez aléatoire). Il ne sort de la base que pour les missions.

Quand elle est en mission avec les équipes d'intervention, elle peut porter une combinaison avec fonction de régulation de température et tissu très résistant.
Il lui arrive même qu'on lui confie une arme à feu, mais elle n'est pas une très bonne tireuse.

La minute Joueur ou Joueuse.
Code règlement:I am a [CODE VALIDE] :D
Pourquoi nous ? Et comment nous avez vous trouvé ? On m'en a parlé.
Besoin d'un coup de main pour commencer ? ça devrait aller.
Un mot ? :fonds: j'adore ce smiley !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 253
Date d'inscription : 08/12/2014
avatar
L'origine ?

Dossier personnel
Age : Inconnu
Don: Tous
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Roman Muszynski - Silak - Oméga, maître CaEs Dim 1 Fév - 19:42
Bonsoir Roman !

Bienvenue dans la Confidence :epic:

Si tu as des questions n'hésite pas à les poser que ce soit dans la partie réservée ou par MP.

Bon courage pour le reste de ta fiche :chear:
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 85
Date d'inscription : 01/02/2015
avatar
Ω - Maître chien/CaEs

Dossier personnel
Age : 23 ans
Don: Elémentaliste - Electricité/ feu
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Roman Muszynski - Silak - Oméga, maître CaEs Lun 2 Fév - 17:35
Bonjour !

Ma fiche est terminée, j'espère qu'elle conviendra ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 253
Date d'inscription : 08/12/2014
avatar
L'origine ?

Dossier personnel
Age : Inconnu
Don: Tous
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Roman Muszynski - Silak - Oméga, maître CaEs Lun 2 Fév - 18:11
Je ne vois rien de particulier à redire à part que c'est encore une histoire un peu tragique qui fait mal au cœur Sad

Je tiens juste à te prévenir que les CaEs ne peuvent être sorti que sur autorisation des gammas et au dessus. sans ça impossible de faire un petit tour avec ces si charmants animaux.

Je te valide donc :paillettes:

EDIT: son nom est imprononçable xD
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 85
Date d'inscription : 01/02/2015
avatar
Ω - Maître chien/CaEs

Dossier personnel
Age : 23 ans
Don: Elémentaliste - Electricité/ feu
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Roman Muszynski - Silak - Oméga, maître CaEs Lun 2 Fév - 18:17
Yeah ! Merci :steuplé:
*ne guettait pas du tout sa boîte mail*

Mais si il se prononce forcément !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Roman Muszynski - Silak - Oméga, maître CaEs
Revenir en haut Aller en bas
Roman Muszynski - Silak - Oméga, maître CaEs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mon Premier Roman (début)
» Pub pour mon roman ^^
» Igor le chat, roman jeunesse
» Roman policier Alice de Caroline Quine
» [COLIS] Roman - Amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans la Confidence :: Les Registres :: Enregistrements :: Les Enregistrés :: les bénis des Silaks-