AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  












Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI]



 
Toutes les Organisations recrutent ! Pourquoi ne pas les rejoindre dans leur combat contre le Corruption ?
Envie de faire cavalier Seul ? Besoin de rébellion ? Pourquoi ne pas être neutre ?
Envie de voyager mais en panne d'idée? Partez pour l'aventure en Egypte, au Népal, ou encore en Argentine avec les Missions.

Partagez|
Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI]
Messages : 33
Date d'inscription : 26/02/2015
avatar
Corrompue qui se maîtrise
En cour de reconstruction

Dossier personnel
Age : 26 ans
Don: Envoûtement
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI] Ven 27 Fév - 10:23

Etat Civil

Nom: Eleen Mona Donovan
Surnom: Elee ou Leen
Age: 26 ans
Nationalité: Anglaise
Langue(s) parlée(s): anglais, quelques mots de français
Statut: Corrompue
Don: Hypnose
Organisation: /
Métier: Sans emploi, récemment réfugiée au Sweet Black hotel

Signes Distinctifs
Eleen est une jeune femme d'une bonne vingtaine d'année. La peau claire, les yeux noisette et des cheveux bruns qui lui arrivent un peu plus bas que les omoplates. Ces derniers sont souples mais pas bouclés, d'une jolie nuance marron chocolat et souvent attaché en queue-de-cheval.
Les traits de son visage son fins et plutôt harmonieux. Ses pommettes sont recouvertes de taches de rousseurs plus ou moins visibles. Elle est toujours légèrement maquillée surtout les yeux, seule coquetterie qu'elle s'autorise depuis un certain temps.

Son corps est svelte voir peut-être un peu trop, cependant, ce n'est que le résultat d'une vie décousue depuis plusieurs années.

La jeune femme porte généralement des vêtements pratiques qui ne sont pas faits pour la mettre en valeur.

La preuve de sa corruption se trouve quelque part vers le milieu de son dos sur le côté gauche et fait à peu près le diamètre d'une orange avec des bords irréguliers.

Etat mental
Méfiante, c'est la première chose qui vient à l'esprit quand on lui parle, quand on la croise.
C'est dû à sa vie d'avant, avant qu'on lui parle du Sweet Black. Cependant, si on arrive à gagner sa confiance on peut découvrir une jeune fille plutôt sociable et agréable même si un peu résignée et désabusée. Mais gare à vous si vous trahissez cette fragile confiance... La jeune femme peut s'empoter facilement.

Elle a accepté depuis le début sa nouvelle nature, ceci, car elle a vu à ce qui arrivait quand on ne résistait pas à la corruption. Elle se dit avoir de la chance dans son malheur.

Sa plus grande peur est surement de perdre de contrôle et de laisser la corruption gagnée, c'est pour cela qu'elle n'utilise son pouvoir uniquement quand c'est absolument nécessaire. C'est pour cela que sa tâche est si petite compte tenu du temps qui s'est écoulé depuis sa souillure.

Etude sur le passé
La vie d'Eleen n'a pas été très remarquable dans ses premières années. La jeune fille était une enfant tout ce qu'il y a de plus normale, dans une famille tout ce qu'il y a de plus normale de la banlieue de Londres.
Sa vie prit un tournant décisif quand elle eut seize ans. En effet une source de corruption eu le bon goût d'apparaitre dans la cave de la famille, quelque part entre les cartons de vieillerie et l'étagère à conserve. Tous auraient pu rester comme cela encore un certain temps, si les Parents Donovan n'avaient pas eu en tête de trier les vieilles affaires entreposées depuis des années et des années dans la cave. Toute la famille fut réquisitionnée pour cette tâche et tout le monde pu donc constater qu'une matière noire, peu ragoutante et visqueuse avait recouverts bon nombres de cartons.

La curiosité et l'ignorance humaine, à propos de la Confidence, étaient une bien vilaine chose, car elle poussa Eleen et sa famille à toucher cette étrange chose qu'ils prenaient pour une sorte de moisissure.
Mais les effets ne se firent pas attendre. Déjà, une heure après les parents d'Eleen et sa petite sœur ne se sentait pas bien. Ils étaient nauséeux, irritables se grattent souvent les yeux. Mais ils ne s'affolèrent toujours pas, prenant cette fois-ci cela pour une réaction allergique bénigne. Surement déjà sous l'influence de la corruption, elle avait brouillé leur esprit ne sentent pas que rien de tous cela n'était naturel.
La jeune fille et son frère aîné assistaient regardait la situation avec perplexité. Il n'aurait su trop dire si cela était normal ou non. Tout ce qu'il savait, c'est que personne dans leur famille n'était habituellement si hargneux, même malade.

Cela se maintint quelques jours, un climat tendu s'était installer dans la maison. Cependant, l'ambiance lourde était le cadet des soucis d'Eleen. Depuis qu'ils avaient touché cette bouillie noire, elle faisait d'horribles cauchemars ou elle devait affronter une espèce de serpent constitué de cette manière. Ces rêves n'avaient rien de banals mauvais rêves, ils sonnaient vraie, l'adolescente avait l'impression que si elle se laissait prendre s'en était fini. Chaque matin, elle se réveillait avec ce sentiment d'avoir échappé à quelque chose d'affreux.

Le jour où tout bascula parut pourtant à Eleen un meilleur jour que les précédents. Cette nuit pas de monstre, pas de rêves d'ailleurs, une bonne nuit calme et reposante. Il y avait bien eu cette petite tache noire qu'elle avait remarquée en enfilant son t-shit devant le miroir qui trônait dans la chambre, mais elle n'est fit pas grand cas, il arrivait souvent à sa cadette d'oublier des feutres un peu partout, il devait simplement y en avoir un noir qui s'était retrouvé dans son lit, elle éclaircirait ce mystère après les cours.
Du moins, c'est ce qu'elle aurait voulu.

Ce jour-là, en rentrant, elle retrouva sa maison cernée par la police. En approchant, elle entendit le témoignage d'un voisine. La femme choquée répétait que Mme Donovan, cette voisine d'habitude si charmante lui avait presque sauté à la jugulaire comme une possédée. Elle décrivait également une pâte noire qui lui sortait les yeux et des oreilles, un spectacle que la jeune Eleen se serait bien passé d'imaginer. L'adolescente s'était arrêtée à distance raisonnable, quelque chose en elle lui disait de ne pas y aller. Pendant ce temps, des hommes sortaient de la maison les cartons recouverts de la moisissure pour les mettre dans quelque chose qui semblait être un contenant hermétique.
Après le ballet des cartons, sorti trois sacs noirs sur des brancards qui avaient vaguement la forme de corps allongés.

Eleen se précipita vers les rubans de police. À partir du moment où ils apprirent que la jeune femme était de la famille ou l'aiguilla vers le groupe de personnes qui avait sorti les cartons et les corps.

Bouleversée, la jeune fille commença à craquer quand on lui posa des questions sur ses parents, sur cette matière, sur le reste de sa famille. Elle voulait savoir ce qui s'était passé, si ses sacs étaient bien ce qu'elle pensait, mais personne ne lui disait rien.

Agitée, l'adolescente se laissa tout de même amener dans une arrière-cour du centre de Londres. Une odeur de sucre, de fruit, et de gâteau embaumait l'air.
Le sous-sol dans lequel on emmena était très sécurisé, très moderne, et absolument pas attendu dans ce genre d'endroit. On l'installa dans une petite alcôve qui ressemblait à une cellule, mais qu'on ne ferma pas, où se trouvait un vieux canapé un peu déglingué. On lui demanda si elle voulait quelque chose avant qu'ils ne partent presque tous, resta une seule personne pas très encline à faire la conversation. Déboussolée, le temps sembla passer au ralenti pour Eleen. Il reprit son cours normale quand l'équipe qui l'avait amené ici revint, avec le frère de la demoiselle.

Tout le monde s'installa dans la « cellule », s'en suivit un long silence un peu gêné. Un homme d'une bonne trentaine d'année prit alors la parole.

« Nous vous devons quelques précisions sur ce qui s'est passé aujourd'hui. »

L'homme fit une pause, il semblait chercher ses mots. Il passa la main sur son visage. Eileen, quant à elle, se serra contre son grand frère redoutant ce qu'elle allait entendre.

« La chose noire qui recouvrait les cartons retrouvés chez vous est quelque chose de méconnu du grand public. Nous appelons cela, la Corruption. C'est une matière dont les effets sont nombreux et ne peuvent être expliqué rationnellement. Elle agit en souillant, corrompant les êtes vivants.
C'est heureusement un événement statistiquement rare, cependant, les rares fois qu'elle entre en contact avec les humains la plupart du temps elle les rend agressifs et dangereux.... Très dangereux. Ils s'en prennent à tout ce qui bouge et peuvent tuer leur cible dans certains cas. »


Il marqua une nouvelle pause déglutissant péniblement.

« Ses effets se font sentir au bout de quelques jours et son graduels.
C'est malheureusement ce qui est arrivé à votre famille. La police a été contactée par une de vos voisines cette après-midi. Elle racontait qu'elle était seulement allée demander un service à vos parents et ... et elle a dû se réfugier chez elle. C'est la police qui nous à contacter à son tour car elle leur avait décrit des symptômes typiques de la corruption.
Malheureusement quand nous sommes arrivés, il était déjà trop tard, ils avaient essayé de s'en prendre aux policiers et ils avaient dû réagir. »


Il leur évitait les détails sur la violence de la scène, le but n'était pas de les choquer, mais de les informer en essayant de répondre à toutes les questions qui leur venaient.

« C'est un moment compliqué, difficile, je ne peux que l'imaginer, mais j'aurais besoin de vous poser quelques questions. C'est très important pour votre sécurité et celle de la population.
Avez-vous vous-même touché cette substance noire sur les cartons ? Si oui, avez-vous fait des cauchemars les jours qui ont suivi ? Ces rêves vous mettant en scène face à une créature faite ou recouverte de corruption, et que vous deviez impérativement la vaincre. Si vous avez gagné dans ses rêves avez-vous remarqué l'apparition d'une tache noire quelque-par sur votre anatomie ? »


Les deux jeunes gens en face de l'homme était sonnés, ne savaient pas trop quoi répondre. Eleen, ne prononça aucun mot, se contentant de remonter son t-shirt pour monter la petite tache qu'on pouvait voir sur le côté de son dos sous l'élastique de son soutien-gorge. Son frère lui répondit aux questions avant de montrer une petite marque sombre sur sa cheville.
Le petit groupe en face d'eux se regardèrent visiblement embarrasser. On expliqua à Eleen et son frère qu'il était aux aussi corrompu, que cela n'allait jamais les quitter et qu'elle allait leur donner un don. S'il l'utilisait trop il finiraient comme leur parents.
Cependant, ils se voulurent rassurant, leur disant que même si ça n'en avait pas l'air ils avaient de la chance. Avec un peu de discipline, ils pourraient vivre une vie presque normale.

Après quelques jours d'observation, les personnes qui les avaient « recueillis » leur proposèrent de les reloger et de trouver un travail au grand frère de l'adolescente, sous la seule condition qu'ils acceptent un suivi journalier, du moins les premiers mois. Ne savant pas quoi faire d'autre les deux jeunes gens acceptèrent.

Au début tout se passait bien du moins en apparence, cette situation se maintint quelque mois. Eleen avait du mal à se remettre de se tournant tragique qu'avait pris sa vie, elle n'en pouvait plus de voir tous les jours un agent de la ruche qui lui disait de s'accrocher, que ça allait s'arranger. Déjà quand l'agent passa la porte de d'appartement, la jeune femme sentit quelque chose monter en elle, quelque chose de puissant, de grisant. Elle avait déjà senti ce genre de chose, mais on lui avait bien dit que s'était la corruption et qu'il fallait y résister, mis cette fois, elle sentait que ça lui échappait, qu'elle ne pourrait pas contenir.

Elle essaya de prévenir l'agent, de lui dire de s'en aller, pourtant, il resta, il voulait soit disant l'essayer de contrôler. Puis cela dérapa.

« Ça suffit, vous allez m'écouter maintenant. »

Eleen avait prononcé ses mots en regardant droit dans les yeux l'homme. Il y avait une force, une conviction dans sa voix qui ne lui était pas habituelle. À peine avait-elle prononcé ses mots que le regarde de son interlocuteur se vida, comme s'il ne pensait plus.

« Vous allez nous lâcher. Vous ne pensez pas que c'est difficile pour nous de digérer que nos parents et notre petite sœur ont été tué à cause d'une espèce de gelée démoniaque. On n'a pas besoin de vous ici, on a besoin d'air ! Vous vous et vos supérieurs, vous n'êtes pas capable de comprendre cela, je ne sais pas ... Jeter vous par la fenêtre ?! »

Là, quelque chose se produisit. L'agent se leva machinalement, ouvrit une fenêtre. A ce moment-là frère de l'adolescente compris et essaya de le retenir. Mais après s'être pris un coup de poing il le lâcha et ne put le rattraper avant qu'il ne se jette par la fenêtre. L'appartement était un sixième étage, il y avait peu de chance qu'il survive à cette chute.

Il y eut un moment de flottement dans la pièce. Son aînée regarda Eleen, cette dernière était choquée. Son premier réflexe fut de regarder sa tâche, sa tâche avait grossi qu'un bon tiers. Le jeune homme ne mit pas longtemps à réfléchir, il prit un sac de voyage dans lequel il commença à mettre des affaires.

« Fait ta valise Eleen, on doit s'en aller. S'ils apprennent que c'est toi, il risque de ... de faire comme avec maman et papa... »

Il ne pouvait pas l'abandonner elle était toute la famille qui lui restait. La jeune fille s'exécuta sans se faire prier, laissant derrière elle les derniers souvenirs de sa vie d'avant, elle garda seulement un collier que sa mère lui avait offert.

Les années qui suivirent par la suite les deux jeunes gens bougèrent beaucoup, changeant régulièrement de pays, de vie, de nom. Ils survivaient de faisan de petits boulots, pour Eleen s'était notamment des jobs de serveuses. La petite fratrie n'utilisant ses pouvoirs qu'avec parcimonie pour se sortir des situations délicates.

La vie d'Eleen bascula à nouveau quelques mois avant ses vingt-six ans. Elles et son frère étaient dans une petite ville des Etats-Unis. Établi là depuis quelques semaines, le frère de la jeune fille fricotait avec une fille du voisinage. Il touchait du doigt un vieux rêve, celui d'oublier, d'avoir une vie normale.
C'est ce qui le poussa à tenir tête à sa cadette quelque mois plus tard quand elle annonça qu'il était temps de partir. Il finit par s'emporter et lui dire des mots qui dépassaient sa pensée.

Blessée, vexée la jeune fille était partie en claquant la porte.
Au fil de ses voyages, elle avait rencontré un autre corrompu comme eu. Cet homme avait déjà une bonne moitié du visage rongée par sa tâche. Il lui avait parlé d'un lieu dans Paris où les corrompus pouvaient se réfugier si ils filaient droit.
C'est pour cela qu'elle se dirigera vers la capitale française. La ville était magnifique et les petites rues parfois glauques qu'elle traversa pour se rendre dans l'arrière-cour ou se trouvait le Sweet-Black ne la découragèrent pas.

La porte lui semblait imposante avec ce dispositif au centre. À peine avait-elle posé le doigt sur la plaque qu'une petite aiguille la piqua. Il ne fallut qu'une seconde pour que la porte ne s'ouvre.

On l'accueillit sans méfiance aucune, comme si elle était une personne normale. Quand elle expliqua son cas à le réceptionniste, elle appela le patron des lieux, qui lui, l'invita à passer dans son bureau pour lui en dire plus, qu'il juge si elle pouvait rester ou non.

Eleen lui déballa sa vie, toute sa vie, même son erreur à seize ans, non sans émotions.

L'homme la regarda, il sentait bien que l'accident avec l'agent de la ruche n'était que ça, un accident. Il ne s'y était pas forcément bien pris pour suivre les jeunes gens. Il accepta de l'héberger à la condition qu'elle fasse tout pour s'en sortir et qu'elle ne fasse aucun écart.

La jeune femme accepta avec le sentiment amer que ce n'était qu'une nouvelle passe, et pas le début d'une nouvelle vie comme elle l'avait espéré.

Kit de survie en milieu hostile
Eleen à presque toujours un vieux sa en bandoulière dans lequel elle à de quoi partir vite.
Il contient: de l'argent en liquide, plusieurs sets de faux papiers, avec des noms différents, un pantalon, un t-shirt et un lot de sous-vêtement de rechange, un téléphone, un kit de crochetage de serrure et un petit couteau qu'elle ne sais absolument pas utilisé dans un but offensif.

Elle porte aussi constamment un pendentif en acier avec un motif abstrait. C'est sa mère qui lui avait offert à l'anniversaire de ses quinze ans.

A l’hôtel elle à un sac avec plus de vêtements et quelques babioles, mais ce ne sont pas des choses irremplaçables elle n'hésitera pas à les abandonné si besoin.

La minute Joueur ou Joueuse.
Code règlement: Smiley addict
Pourquoi nous ? Et comment nous avez vous trouvé ? Un top site ^^
Besoin d'un coup de main pour commencer ? ça devrait aller, enfin on verra bien.
Un mot ? je dis rarement des choses pertinentes :D
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 85
Date d'inscription : 01/02/2015
avatar
Ω - Maître chien/CaEs

Dossier personnel
Age : 23 ans
Don: Elémentaliste - Electricité/ feu
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI] Ven 27 Fév - 11:36
Bienvenue !

Il est trop beau ton avatar :steuplé:
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 46
Date d'inscription : 01/02/2015
avatar
Gamma - Approvisionnement/ unités d'intervention
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI] Ven 27 Fév - 18:24
Welcome mademoiselle ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Date d'inscription : 26/02/2015
avatar
Corrompue qui se maîtrise
En cour de reconstruction

Dossier personnel
Age : 26 ans
Don: Envoûtement
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI] Ven 27 Fév - 18:34
Merci tout les deux :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 253
Date d'inscription : 08/12/2014
avatar
L'origine ?

Dossier personnel
Age : Inconnu
Don: Tous
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI] Dim 1 Mar - 20:00
Re-Bienvenu Eleen ! :epic:

J'espère que tu n'as pas trop de problème avec ton histoire. Si tu as d'autres question n'hésite pas ma boîte à MP est grande ouverte.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Date d'inscription : 26/02/2015
avatar
Corrompue qui se maîtrise
En cour de reconstruction

Dossier personnel
Age : 26 ans
Don: Envoûtement
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI] Dim 1 Mar - 20:48
Je m'en sort, c'est juste un peu long :)

EDIT: j'ai fini allez y analysez moi !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 253
Date d'inscription : 08/12/2014
avatar
L'origine ?

Dossier personnel
Age : Inconnu
Don: Tous
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI] Lun 2 Mar - 10:48
Je comprend mieux les nombreuses questions par MP !

Elle est terriblement triste cette histoire, encore un peu et tu me faisait pleurer Sad
Mais je n'ai rien à dire sur le contenu.

Je te valide donc :fancy:


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI]
Revenir en haut Aller en bas
Eleen Mona Donovan - Corrompue [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans la Confidence :: Les Registres :: Enregistrements :: Les Enregistrés :: Les corrompus-